Toute commande passée du 17 au 20/08 sera expédiée dès le 20 août

Le jeûne du Ramadan : conseils alimentaires et préparation

Le jeûne du Ramadan : conseils alimentaires et préparation

En France, pour les musulmans, le jeûne du ramadan 2018 approche à grand pas, il est prévu de la mi-mai à la mi-juin; d’où la nécessité de suivre quelques recommandations pour jeûner sans risque. Avant toute chose, il est indispensable de connaître quelques pistes nutritionnelles, pour passer un mois sans faiblir. On fait le point !

 

Le jeûne  du ramadan: c’est quoi exactement ?

                                                                                                     

Pour comprendre le jeûne du ramadan, faisons un bref rappel de ce qu’est le ramadan. Ce dernier est l'un des cinq piliers de l'islam, qui comprend aussi l'obligation de prier cinq fois par jour, la profession de foi, l'aumône et le pèlerinage à La Mecque. Aussi, pour les musulmans, c’est un mois de piété, de charité et de frugalité.

Plus concrètement, durant cette période, qui dure 29 ou 30 jours, les croyants s'abstiennent de manger, de boire, de fumer et d'avoir des relations sexuelles du lever au coucher du soleil. Mais, à l'heure de la rupture quotidienne du jeûne, des repas rassemblent traditionnellement les familles. La fête de fin du ramadan, l'Aïd el-Fitr, est également célébrée, souvent en famille.

Le respect du jeûne est imposé à tous les croyants sauf aux personnes dont le jeûne pourrait porter atteinte à leur santé comme les femmes enceintes et les personnes âgées par exemple. Même si les enfants sont dispensés, il est recommandé de les y habituer progressivement.

 

 

                                                                                  

Le jeûne du ramadan : quels sont ses bienfaits sur la santé ?

Dès l'Antiquité, des médecins associaient le jeûne au traitement de certaines maladies.

De nos jours, des études médicales ont démontré les vertus du jeûne sur de nombreuses maladies chroniques : asthme, hypertension, allergies cutanées, troubles digestifs, diabète ou encore obésité.

En effet, en jeûnant, la flore intestinale est au repos. Elle n'est plus en contact avec de la nourriture toxique et se rééquilibre. Ainsi, le système digestif va également pouvoir éliminer les toxines que l’on accumule au quotidien.

Au niveau cérébral, le jeûne semble protéger les neurones des troubles dégénératifs, notamment des maladies d’Alzheimer et de Parkinson, voire du vieillissement.

 

                                                                                         

Le jeûne du ramadan : l’importance de l’alimentation

                                                                               

Il est indiqué d’avoir une alimentation saine lors de la rupture du jeûne. Il faut éviter de se jeter sur les pâtisseries et sucreries qui ne satisferont pas la faim mais qui perturberont l'organisme.

La rupture du jeûne ne doit pas être synonyme de repas trop copieux. Car un repas abondant va perturber l'organisme, et provoquer des troubles du sommeil. Trois dattes, un verre de jus de fruits ou de la soupe de légumes riche en minéraux sont de bonnes idées pour la rupture du jeûne.

Par ailleurs, avant de démarrer une journée de jeûne, il est recommandé de consommer des fruits pour l'apport en vitamines et des aliments à sucres lents pour tenir tout au long de la journée, tels que de la semoule et des céréales.

Enfin, une alimentation équilibrée en glucides, lipides et protéines pendant la période du ramadan permet de de ne pas attaquer les protéines nécessaires au bon équilibre de l’organisme.

Couscous, tajines et pâtisseries orientales sont les recettes les plus connues. Mais, on trouve aussi une grande variété de recettes de bricks, de pastillas, de soupes, de feuilletés, souvent à base de viande (mouton, agneau, poulet, etc.), de poissons et crustacés. Il en existe aussi à base de légumes (courgette, navet, aubergine, haricots), d’épices (cannelle, piment, safran, cumin, paprika, curcuma, clou de girofle, fleur d’oranger, etc.) et herbes aromatiques (ail, oignon, fenouil, coriandre, anis, laurier, etc.), de fruits secs (dattes, raisins, etc.), et de féculents comme la semoule, et de légumineuses comme le pois chiche.

Au coucher du soleil, attention à ne pas boire trop d’eau d’un coup. On préfèrera boire progressivement et tout au long de la nuit si possible, afin de réhydrater son corps.

Le jeûne du ramadan : comment rester en forme?

                                                                                                       

Pour rester en forme, il est recommandé de consommer beaucoup de fruits avant de commencer le jeûne, car ils sont chargés d’eau, ce qui hydrate pour la journée. Privilégiez les cuissons au four plutôt qu'à la poêle pour éviter le gras.

Il est conseillé également de prendre des précautions, si besoin, en cas de fatigue excessive, malaise et glycémie, il faut savoir interrompre le jeûne. Limitez les activités sportives, car le corps puise déjà sur ses réserves. Ne pas s'exposer au soleil pour éviter la déshydratation.

Par ailleurs, le jeûne du ramadan est déconseillé pour les personnes souffrant de problèmes d'insuffisance rénale ou cardiaque et toutes les pathologies qui ne peuvent pas supporter un jeûne, même court. Concernant les diabétiques, le jeûne est possible mais il faut impérativement en parler au préalable à son médecin pour éviter tout risque d'hypoglycémie dans la journée ou de pic de sucre soudain en soirée.

Conseils avant et après le mois de jeûne du ramadan

Le jeûne se prépare. Un mois avant, faire un état de votre santé générale notamment par une prise de sang ou un bilan en naturopathie. Durant cette période, il est important de corriger les carences éventuelles et, si nécessaire, de reminéraliser le corps afin de gagner en vitalité. Cela peut se faire par l’apport d’aliments naturels comme les huîtres ou la prise de compléments alimentaires naturels. Trois à deux jours avant le jeûne, réduire le nombre de repas et manger frugalement.

Après le jeûne, il est important de reprendre progressivement ses habitudes alimentaires. Vous éviterez ainsi d’avoir mal au ventre et de vous sentir très lourd. Le corps doit se réhabituer doucement, à se nourrir quotidiennement sur le rythme petit déjeuner/déjeuner/dîner.

Publié le 30/04/2018 19:24:54
Votre commentaire a été envoyé avec succès. Merci pour commentaire!
Ajouter un commentaire
Nom:*
Email:*
Message:*
  Captcha
  Ajouter un commentaire