Les différentes causes de la prise de poids

Les différentes causes de la prise de poids

Vous avez beau faire attention à votre alimentation, vous êtes en surpoids et votre santé en prend un coup ? Grignotage, hérédité, troubles hormonaux… Nombreuses sont les causes ! On fait le point !

Poids et hérédité

Certaines personnes possèdent une prédisposition génétique à prendre du poids en fonction de la quantité ou de la proportion de lipides consommés.

Une étude a ainsi montré que seuls ceux qui avaient des parents obèses et un surpoids initial prenaient du poids pour un seuil lipidique donné.

De la même manière, des chercheurs ont démontré que les enfants obèses n’avaient pas plus mangé que les autres enfants durant les 6 années précédant leur prise de poids.

Il y aurait donc bien une prédisposition génétique à la prise de poids.

 

Une cause de prise de poids : les grignotages

                                                                                                                                   

Les grignotages sont un mauvais réflexe qui pousse à manger sans faim, par ennui, stress, anxiété ou tout simplement par habitude. Lorsqu'ils sont quotidiens ou quasi-quotidiens, ces habitudes déstabilisent l'équilibre nutritionnel et favorisent une prise de poids.

Souvent orientés vers des aliments-plaisir (biscuits, barres chocolatées ou autres friandises) riches en sucres rapides peu rassasiants, les grignotages sont vite oubliés. Vous ressentez donc très vite un nouveau petit creux et vous avez envie d'un deuxième produit sucré. Ainsi, le cercle vicieux s'installe.

La sédentarité est une cause de prise de poids

Moins on se bouge, moins on dépense d'énergie. Voiture, absence de sport, de marche, séjours devant la télé, etc. La sédentarité est une des grandes causes de la prise de poids.

 

 

Prise de poids et variations hormonales

Prise de poids et syndrome prémenstruel (SPM)

La prise de poids liée au SPM  chez la femme est essentiellement due à la rétention d’eau qui résulte des fluctuations hormonales des niveaux d’œstrogène et de progestérone entre l’ovulation et les menstruations. L'alternance entre la sécrétion de ces deux types d'hormones est l'essence même du cycle hormonal.

De plus, les envies alimentaires sont une autre cause possible de prise de poids lié au syndrome prémenstruel.

En effet, les changements hormonaux durant cette période du mois envoient des messages au cerveau pour un apport supplémentaire de sucre. Ces envies satisfaites laissent des kilos et une prise de poids !

Grossesse et prise de poids

La grossesse est une période de transformation du corps. Le nombre de kilos pris durant la grossesse varie d'une future maman à l'autre. Malgré tout, la prise de poids reste incompressible, car elle est liée entre autres, au poids du bébé, à la rétention d'eau et à l'augmentation du poids de l'utérus et de la poitrine.

                                                                                                                               

Prise de poids et ménopause

Il est bien connu qu’à la ménopause les femmes prennent du poids. En effet, la prise de poids n’est pas due à la ménopause elle-même, mais au ralentissement du métabolisme lié à l’âge.

On constate que l’augmentation du poids moyen chez les femmes ménopausées varie de 4 kg à 5 kg.

Cette prise de poids est attribuable à la diminution de votre métabolisme de base qui vous fait perdre de la masse musculaire au profit de la graisse corporelle.

En effet, notre capacité à brûler des calories s’en trouve réduite avec l’âge. Aussi, à activité constante, avant et après la ménopause, il faut diminuer la quantité de calories absorbée pour ne pas grossir.

Ainsi, si vous faites les mêmes activités qu’avant la ménopause et que vous ne changez pas votre alimentation, vous allez prendre du poids.

 

C’est pourquoi, avec un corps qui brûle de moins en moins de calories, il est nécessaire de réduire ses apports énergétiques.

Prise de poids et effets secondaires de certains médicaments

                                                                                                                               

Certains médicaments ne sont jamais exempts d’effets secondaires et la prise de poids en fait partie.

À titre d’exemple, les corticoïdes, utilisés pour traiter les maladies inflammatoires, sont connus pour provoquer ce désagrément. Parce qu'ils favorisent la rétention d'eau.

Aussi, certains antidépresseurs (Prozac, Zoloft, etc.), des anxiolytiques (Xanax, Lexomil, Tranxène, etc)  dont les antipsychotiques, provoquent des changements hormonaux en modifiant l’équilibre chimique du cerveau.

Prise de poids et signe de stress intense

            

Le corps est programmé pour gérer le stress grâce aux glandes surrénales qui sécrètent une hormone nommée cortisol. Surnommée "hormone de stress", elle est aussi impliquée dans la régulation du taux de sucre dans le sang.

Si l’organisme est soumis à un stress permanent, le cortisol est produit en excès et son taux décolle. Ce qui a pour conséquence d’augmenter l’appétit. C’est pourquoi, après une journée stressante, on a tendance à grignoter davantage pour s’apaiser.

Ainsi, le comportement alimentaire change, car le système de récompense présent dans notre cerveau est davantage activé.

 

Quelques conseils anti-prise de poids !

Ces conseils reposent sur une alimentation équilibrée et une activité physique que l’on peut décliner ainsi :

- Boire tout au long de la journée de petites gorgées d’eau, additionnée d’un jus de pur citron a un effet sur une satiété durable. Le thé vert peut être également consommé pour ses effets brûle-graisses et diurétiques.

- Modérer sa consommation en sucres.l’insuline a pour fonction de  faire baisser  la glycémie en stockant le sucre excédentaire dans les tissus musculaires, dans le foie mais aussi dans les tissus adipeux quand ça ne suffit pas

En effet, plus les quantités d’insuline libérées seront importantes, plus le corps stockera de la graisse.

 

-Modérer sa consommation globale de lipides, en cuisinant léger (pas trop de sauces), et en se méfiant des graisses cachées dans les pâtisseries, viennoiseries, tartes salées…

-Consommer des omégas-3 est également un moyen pour perdre du poids. En effet, ils favorisent l’élimination des mauvaises graisses en transformant celles-ci en carburant énergétique. Vous les trouverez dans les huiles végétales de pépins de raisin, de colza, de noix ou encore de chia. Préférez le poisson à la viande et agrémentez vos plats d'oléagineux (noix, amandes) et de légumes à feuilles vertes (choux, épinards).

- Faire la part belle aux fruits et légumes, peu caloriques, ils augmentent la sensation de satiété.

- Ne pas sauter de repas. Eh oui c’est une erreur ! Cela aura tendance à ralentir votre métabolisme et donc vous brûlerez moins de graisses.

- Manger lentement pour manger juste à sa faim, cela évitera que vous mangiez plus qu’il ne vous en faut.

Sans oublier de pratiquer une activité physique régulière. Car c’est aussi un brûleur de graisses !

 

N’oubliez pas que la naturopathie a pour but de déceler la cause de dysfonctionnements et d’agir de de façon naturelle

Publié dans Alimentation Naturopathie Essentielle Sunna: blog d'une naturopathe et praticienne hijama  

Publié le 25/08/2018 11:17:51
Votre commentaire a été envoyé avec succès. Merci pour commentaire!
Ajouter un commentaire
Nom:*
Email:*
Message:*
  Captcha
  Ajouter un commentaire